• Home
  • Actualité
  • L‘USAID contribue 2 millions de $US aux transferts monétaires urbains en réponse aux impacts du Covid-19

L‘USAID contribue 2 millions de $US aux transferts monétaires urbains en réponse aux impacts du Covid-19

Ce vendredi 13 novembre 2020 à Brazzaville, Madame Antoinette Dinga-Dzondo, Ministre des Affaires Sociales et de l’Action Humanitaire, Monsieur Chris Mburu, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, Monsieur Daniel Travis, Chargé d’Affaires à l’ambassade des Etats-Unis et Monsieur Jean-Martin Bauer, Représentant du Programme Alimentaire Mondial, ont visité une boutique partenaire du PAM dans le quartier de Bacongo. Une contribution à hauteur de $US 2 millions de l’USAID a été annoncée en faveur du programme d’assistance alimentaire par transferts monétaires aux ménages vulnérables en milieu urbain. La contribution de l’USAID permettra de soutenir plus de 7,000 ménages soit 35,000 bénéficiaires, ciblés comme étant en insécurité alimentaire sévère. Les bénéficiaires recevront CFA 10,000 par mois, pour l’achat de nourriture dans un réseau de boutiques agréées par le PAM. Les boutiques sont munies de stations de lavage de mains permettant de respecter les mesures d’hygiène. « Les impacts prolongés de la pandémie ont eu des conséquences sérieuses sur la sécurité alimentaire et la nutrition » explique M. Jean Martin Bauer, Représentant du PAM en République du Congo. Selon le Chargé d’Affaires Daniel Travis, « Ce programme et tout le travail du PAM Congo est un exemple du partenariat fort entre Le Congo et Les États-Unis. Nous sommes partenaires, et les partenaires s’entraident ». Selon une étude du PAM datant de juin 2020 sur les effets de la crise de Covid-19 sur l’alimentation et la nutrition dans les arrondissements de Brazzaville, 35% des ménages était en insécurité alimentaire. Au cours du mois de Mai, le prix du panier alimentaire de base a augmenté de 15%, cela étant dû à une perturbation des chaines d’approvisionnement. La perte d’emplois et la baisse des revenus n’ont pas permis aux ménages vulnérables de subvenir à leurs besoins immédiats face à cette crise. Ce sont les arrondissements situés en zones périurbaines, où les populations dépendent largement d’occupations informelles ou occasionnelles, qui sont les plus affectées. Le gouvernement congolais, par l’intermédiaire du Ministère des Affaires sociales et de l’Action Humanitaire (MASAH), a demandé le soutien de l’ONU pour atténuer les impacts socio-économiques de la pandémie. Le PAM a lancé un programme, depuis le mois de Mai 2020, de transferts monétaires, via Airtel Money, dans les plus zones vulnérables de Brazzaville. La mise en œuvre et le suivi sont effectués en collaboration avec le ministère des Affaires Sociales et de l’Action Humanitaire et le partenaire Caritas.