• Home
  • Actualité
  • Cameroun : Violences électorales dans les régions anglophones

Cameroun : Violences électorales dans les régions anglophones

Il faut enquêter sur les abus et garantir la justice

(Nairobi) – Des séparatistes armés dans les régions anglophones du Cameroun ont enlevé plus d’une centaine de personnes, incendié des biens et menacé des électeurs dans la période précédant les élections du 9 février 2020. Les forces de sécurité de l’État n’ont pas suffisamment protégé les civils des menaces posées par les séparatistes, mais ont plutôt commis de nouveaux abus à leur encontre au cours de la même période.

« Les dirigeants séparatistes devraient clairement donner pour instruction à leurs combattants de cesser leurs crimes contre les civils », a déclaré Lewis Mudge, directeur pour l’Afrique centrale chez Human Rights Watch. « Le gouvernement du Cameroun devrait veiller à ce que ses forces de sécurité donnent la primauté aux civils, en mettant un terme à leurs violations, en accordant la priorité à la protection des civils et en tenant les auteurs d’abus pour responsables de leurs actes. »

En savoir plus sur le site Internet de Human Rights Watch